Porto, pour un « city break » au mois de mai

Vendredi 28 avril 2017 à 06h02

Mots clés : , ,

Porto, située sur la côte Nord-Ouest du Portugal, est une destination idéale pour un week-end prolongé au mois printemps.


Photo : João Paulo

Cosmopolite et bohémienne, Porto, capitale européenne de la culture en 2001, s’est imposée en quelques années comme l’une des destinations incontournables du Portugal. « L’an dernier, l’aéroport de Porto a enregistré un million d’arrivées en provenance de France, pour un total de 1,544 million de clients hôteliers, tous marchés émetteurs confondus, ce qui ne prend pas en compte les autres types d’hébergements, indique Jean-Pierre Pinheiro, directeur Tourisme du Portugal en France et président de l‘Association des Offices de tourisme étrangers en France (ADONET). La fréquentation touristique française de la ville connaît une croissance à deux chiffres depuis quatre ans, avec une progression de quasi 100% en cinq ans ». Ainsi, chaque année, dès le printemps, des centaines de milliers de touristes convergent vers la capitale du Nord du Portugal. « La meilleure période pour venir à Porto débute en mars et se termine en octobre. Globalement, il fait bon dans la région, du coup, la saison touristique est très étalée. En mai, beaucoup de touristes profitent des ponts pour y venir un week-end prolongé », précise-t-il.

Le berceau du Portugal Autrefois appelée Portus, Porto, qui a donné son nom au Portugal, attire chaque année de nombreux visiteurs du monde entier, pour son patrimoine architectural et culturel et pour son centre historique, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1996. À l’époque, le Comité du Patrimoine Mondial avait estimé que le site « constituait une valeur universelle exceptionnelle, de par son tissu urbain et ses nombreux édifices historiques, témoins remarquables du développement de la ville au cours du dernier millénaire ». « Porto est une ville très charmante à taille humaine, où il fait bon flâner dans les ruelles du vieux quartier de Ribeira, au pied du pont Dom-Luís, qui relie Porto à Vila Nova de Gaia, et qui offre la plus belle vue sur la ville », explique Jean-Pierre Pinheiro. On retrouve dans cette zone de nombreux sites dignes d’intérêt, comme la vieille cathédrale de Porto et le palais épiscopal, la vieille Mairie, ou encore la Torre dos Clérigos, l’un des monuments les plus connus de Porto, et la librairie Lello, la plus ancienne de la ville ». Élue « 3e plus belle librairie au monde » par le quotidien britannique The Guardian en 2008, cette librairie ornée de panneaux en bois, ouverte depuis 1881, est dotée d’un splendide vitrail au plafond et d’un escalier en bois qui aurait inspiré J.K. Rowling pour la célèbre saga Harry Potter. « Au-dessus du Ribeira, le Mercado do Bolhao et la rue Santa Catarina, piétonne et commerçante, méritent également qu’on s’y attarde », comme le précise Jean-Pierre Pinheiro. Du centre-ville, il est également intéressant, selon lui, d’emprunter « la ligne de vieux tramway qui va jusqu’aux plages en longeant la rive, et qui offre une vue imprenable sur le Douro et les alentours ». Construite à flanc de colline comme sa voisine, Porto, ouverte aux créations audacieuses telles que le musée de Serralves, qui compte parmi les plus beaux musées d’art contemporain d’Europe, ou le « météore », signé Rem Koolhaas, qui abrite la Casa da Música, vaut également le détour pour son architecture, ses constructions médiévales et son patrimoine. « Porto affiche une architecture d’inspiration baroque, typique du Nord du Portugal, qui se distingue par du granite et des azuléjos. Ce mélange de gris et de bleu donne une couleur particulière à la ville, souligne Jean-Pierre Pinheiro. Cette créativité a également donné naissance à de nombreux bars, restaurants, magasins et autres galeries d’art, qui donnent depuis quelques années un nouveau visage au centre-ville. D’ailleurs, la rue Miguel Bombarda, surnommée le « SoHo de Porto », compte la plus grande concentration de galeries d’art du pays.

Une ville entre fleuve, mer et vignobles Terre de mer, de plaines, de montagnes et de vignobles, Porto, entourée de quatre régions viticoles, dispose également d’un beau patrimoine naturel, à commencer par les vignobles de la vallée du Douro, classés Patrimoine Naturel de l’UNESCO. Accessibles par la route ou par le fleuve éponyme, ils attirent de nombreux amateurs de vins, qui en profitent souvent pour découvrir aussi ceux de la région du Minho, le vin de Porto et le vino verde, qui accompagnent les spécialités culinaires de la région, parmi lesquelles le francesinha, sandwich à base de bœuf, de fromage et sauce piquante, ou encore les traditionnelles tripes à la mode de Porto. « Par contre, les caves, que l’on peut visiter, se trouvent à Vila Nova de Gaia », précise Jean-Pierre Pinheiro. De nombreuses croisières, qui parcourent également les six ponts qui relient Porto à Vila Nova de Gaia, offrent quant à elle une perspective différente sur les deux villes et leurs monuments, dont le monastère da Serra do Pilar, ou encore le vieux pont Maria Pia. Côté mer, le littoral de Porto est très prisé des amateurs de glisse. « Porto, qui s’étend de l’embouchure du Douro jusqu’à l’océan, est une destination nautique par excellence, tout comme la côte Atlantique du Portugal. On peut y pratiquer de nombreux sports nautiques tels que la voile, le surf ou le kitesurf, que ce soit sur les plages urbaines de la ville ou sur celles de Vila Nova de Gaia, qui proposent de nombreux spots de surf mais également de pistes cyclables et de nombreux restaurants sur pilots qui bordent les dix kilomètres de côtes ». De quoi satisfaire toutes les envies. A lire aussi : Soleil et douceur au Portugal… L’Algarve, haut lieu du tourisme portugais


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction