La légende du Hollandais volant

Dimanche 9 avril 2017 à 14h37

Mots clés : , , , ,

Le Hollandais volant est le plus célèbre des vaisseaux fantômes. Depuis l’apparition de sa légende à la fin du 18ème , il ne cesse de fasciner. Mais le Hollandais volant n’est pas qu’un simple conte, sa légende s’appuie sur de véritables témoignages de navigateurs. Alors mythe ou réalité ?


Le fantôme du Hollandais volant - Wikimedia

C’est en 1790 qu’il est fait première fois mention du Hollandais volant dans les récits de voyage de John Mcdonal "Travels in various part of Europe, Asia and Africa during a serie of thirty years and upward". Mais c’est véritablement en 1821, soit quarante ans plus tard, qu’une version détaillée et rédigée est publiée au sein d’un journal anglais. A l’époque, le terme de hollandais volant désigne le capitaine et non son navire.

 

La légende se passe au large du Cap de Bonne Espérance en Afrique du Sud, un soir de tempête. L’équipage, inquiet par la violence de celle-ci, demande au capitaine, d’origine hollandaise, de ne pas poursuivre sa route et de se mettre à l’abri. Mais le capitaine, ivre, ne veut pas entendre leurs supplications. Il chante des chansons paillardes et n’en fait qu’à sa tête. L’équipage se mutine. Le capitaine tue alors le chef des rebelles en le jetant par-dessus bord. Au moment où son corps entre en contact avec l’océan, une forme lumineuse apparaît et condamne le capitaine à naviguer sur les océans pour l’éternité avec son équipage fantôme, entrainant dans la mort tous ceux qui l’apercevraient. Depuis lors, le capitaine hanterait les mers déchainées les jours de tempêtes.

 

Depuis 1821, la légende n’a cessé d’être reprise et réinterprétée par de nombreux artistes. Ainsi, Richard Wagner, dans son opéra le Vaisseau Fantôme de 1843, écrit que le pirate maudit peut trouver une salvation, en étant autorisé à revenir sur Terre tous les 7 ans, et en trouvant une femme capable de se sacrifier pour lui. En 2006, les scénaristes de Pirates des Caraïbes dans Le secret du coffre maudit, reprenne la figure du voltigeur hollandais en le dotant d’une tête de poulpe.

 

Ce n’est pas la première fois qu’une embarcation est associée à l’image de la mort. Ainsi, déjà, à l’époque des pharaons de l’Egypte Ancienne, il était dit que le Dieu Soleil, le Dieu Ré, traversait le royaume des morts sur sa barque pendant la nuit, pour pouvoir mieux renaître le matin.

 

Cependant, cette légende s’aventure au-delà de la fiction. En effet entre le 19ème et le 20ème siècle, le bateau est reporté avoir été vu plusieurs fois. Le premier témoignage date de 1835 et provient des membres de l’équipage d’un navire britannique qui déclare qu’un jour de tempête, ils ont vu un navire s’approcher du leur, jusqu’à presque le toucher, avant de disparaître. En 1881, c’est au tour des membres de l’équipage d’un bateau de la Royal Navy, dont le futur roi Georges V d’Angleterre, de témoigner de la présence du vaisseau fantôme dans les eaux australiennes. Le guetteur du bateau trouvera même la mort quelques jours plus tard… Il en est de même en 1939, le bateau est de nouveau vu mais par douze baigneurs cette fois-ci. La dernière apparition a lieu en 1942, pendant la seconde guerre mondiale à Cape Town … Depuis cette date, plus aucune apparition du mystérieux navire n’a été rapportée.

 

Alors illusion collective ou véritable apparition ?

 

Pour certains, la légende ne traduirait que les plus grandes peurs de marins et serait seulement une illusion d’optique provoquée par le reflet des navires dans l’eau. Dans tous les cas, la légende n’a pas fini de faire parler d’elle.

 

 

A lire aussi :

Tragique naufrage de La Méduse, il y a 200 ans...

L'incroyable odyssée de la Calypso, mythique bateau de Cousteau


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction