Les plus belles épaves des Bermudes

Vendredi 7 avril 2017 à 06h30

Plus que nulle part ailleurs, la plongée aux Bermudes a des airs de voyage dans le temps. En effet, l’archipel abrite dans ses eaux plus de 300 épaves de bateaux, qui se sont échoués au cours des cinq derniers siècles sur les récifs coralliens qui entourent l’archipel. Jill Dill, de la Bermuda Tourism Authority, nous présente les plus belles.


The Hermes / bermudatourism.com

Le Marie Céleste, un mystérieux naufrage

 

« Le Marie Céleste est un bateau à vapeur qui a coulé en 1864, peu de temps après avoir quitté le port. Il se dirigeait vers la Caroline du Nord pour apporter des munitions et des vivres aux forces confédérées pendant la Guerre de Sécession. Tout l’équipage a survécu au naufrage à l’exception du cuisinier, qui était entré dans le bateau pour collecter ses effets personnels », explique-t-elle, précisant que le naufrage est entouré de mystère. « Certains suspectent le pilote bermudien qui guidait le bateau d’avoir été soudoyé par le Consul américain des Bermudes, et qu’il aurait ainsi fait sombrer le bateau de manière intentionnelle ». En plongeant sur l’épave, on peut toujours voir une partie de la poupe et de la proue du navire, son ancre, ou encore sa roue à aube.

 

Le North Carolina, pour les photographes sous-marins

 

« Ce navire britannique de 250 pieds de long a sombré en 1880, le jour du Nouvel An, alors qu’il faisait route vers l’Angleterre. Aujourd’hui, l’épave repose à l’endroit par environ 13 mètres de fond. La proue et la poupe sont plutôt bien conservées, par contre, tout le centre du bateau s’est effondré, donnant au bateau une allure fantomatique. C’est un spot idéal pour les photographes sous-marins ».

 

Le Constellation, une mer de whisky

 

« Construit en 1918, ce schooner américain en bois, équipé de quatre mâts, officiait pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le cargo a coulé au large des Bermudes en juillet 1943, alors qu’il se rendait au Venezuela avec une cargaison de matériaux de construction, de médicaments et 700 caisses de whisky écossais. Aujourd’hui, sa coque repose sur un lit de corail et de sable. On peut y voir des sacs de ciment pétrifiés, de la verrerie et autres matériaux ». À noter qu’elle aurait été l’une des sources d’inspiration de Peter Benchley pour son roman « The Deep ».

 

Le Cristobal Colon, épave gigantesque

 

« Avec ses 499 pieds de long et ses trois ponts, le Cristobal Colon est la plus grande épave des Bermudes. Ce luxueux navire de ligne, dont la construction s’est achevée en 1923, opérait entre New York et l’Amérique Centrale. Quand il s’est échoué le 25 octobre 1936 avec 160 membres d’équipage à son bord mais pas de passagers, il se rendait au Mexique, probablement pour aller chercher des armes pour la Guerre Civile espagnole ». Son épave repose entre 4 et 25 mètres de fond.

 

A lire aussi :

La voile, inscrite dans l’ADN des Bermudes

Exotiques et mystérieuses, cap sur les Bermudes !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction