Trois spots de rêve en baie d’Ilha Grande

Jeudi 2 mars 2017 à 15h01

Avec ses îles verdoyantes et sa côte découpée au sud de Rio, la baie d’Ilha Grande regorge de mouillages aussi attractifs les uns que les autres et toujours bien protégés. Nautisme.com en a sélectionné trois : Saco De Ceù, l’Ilha do Cedro et Saco do Mamangua.


Saco de Ceù @wikimedia

Saco de Ceù
C’est le mouillage le plus célèbre d’Ilha Grande, totalement protégé par une petite presqu’île. L’eau y est tellement calme qu’à bord des bateaux, on voit le ciel étoilé se refléter dans la mer. D’où son nom qui signifie « calanque du ciel ». Proche de Vila do Abraao, le plus gros village de l’île, Saco do Ceù fut un des sites, peuplé par les Indiens avant la conquête espagnole, puis un abri pour les pirates. Aujourd’hui, isolé en pleine nature, il accueille des bateaux de pêche et de plaisance. À terre, on entrevoit de rares propriétés luxueuses nichées dans la végétation tropicale et quelques resorts installés sur ce site exceptionnel. À ne pas manquer, le Coqueiro Verde, restaurant situé dans un cadre magnifique, avec des spécialités de fruits de mer.

Ilha do cedro
Petite île située au fond de la baie, l’Ilha do Cedro compte en effet quelques cèdres majestueux, mêlé à la végétation foisonnante de bambous, eucalyptus et bananiers. Les bateaux de plaisance mouillent devant la grande plage de sable blanc parmi les barques de pêcheurs de crevettes. Le mouillage est bien protégé de la houle par une barre rocheuse. La vue sur la chaîne de la Serra do Mar est époustouflante. De la plage, un petit sentier serpente dans la colline boisée jusqu’à une anse, qui forme elle aussi un mouillage prisé des plaisanciers. Il existe très peu d’habitations sur l’Ilho do Cedro mais deux restaurants. Il ne faut pas manquer la spécialité de Dita, les crevettes « Estrogonoff », cuisinées dans une sauce relevée et accompagnées d’une délicieuse purée de manioc. La nuit venue, c’est le moment d’observer les étoiles et la Croix du Sud, dans un ciel exempt de toute pollution lumineuse. Dans la forêt, les cigales se sont tues. Le coassement des crapauds ressemble à des roulements de tambour.

Saco do Mamangua
Situé à quelques encablures de la cité historique de Paraty, Saco do Mamangua ressemble à un fjord avec une échancrure de près de 15 milles nautiques. Bordée de forêt primaire et tapissée de mangrove, la calanque est restée sauvage, accessible seulement par la mer ou par les airs. Quelques happy few, dont Mick Jagger, viennent en hélicoptère goûter tout le charme paradisiaque d’un éco-lodge de luxe environné de végétation luxuriante. Avec vue imprenable sur les pains de sucre : les deux mamelles du Mamangua, sacrées au temps des Indiens, complètent le décor. Après la baignade, on peut louer un kayak ou un canoë pour explorer cette merveilleuse réserve écologique et admirer aigrettes, ibis, martins-pêcheurs, petits siris à pattes noires et autres crabes. Ne pas manquer d’accoster au ponton du bar-restaurant Dadico pour se délecter de crevettes géantes, huîtres charnues et loups de mer.


A lire aussi :

Destination de la semaine : la baie d’Ilha Grande au Brésil
Salvador de Bahia, la Baie de Tous les Saints

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction