L’Antarctique à la voile, au milieu des glaces

Dimanche 4 décembre 2016 à 15h35

Mots clés :

Dernier grand voilier à affronter tous les ans le grand sud à la voile, le trois-mâts barque hollandais Europa fait chaque hiver cap sur l'Antarctique. Vision d'un autre âge et frisson garanti.


@Facebook BarkEuropa

Les lamaneurs sont à poste ce matin d'été austral, sur les quais d'Ushuaia. Depuis la dunette du trois mâts, Eric, le capitaine, explique la manœuvre à son équipage. Des marins du monde entier, de tous âges, attirés par le programme exceptionnel du bateau, écoutent ses instructions. « Puisque le vent de sud ouest, soutenu sans être trop fort, nous déhale du quai, nous allons appareiller à la voile », sourit-il.

À la voile, oui. Pour le panache, le plaisir du geste bien fait et en honneur aux anciens qui arpentaient ces parages, il y a cent ans encore, à bord de navires identiques dépourvus de propulsion mécanique. Il fallait bien alors, savoir manier la toile avec assez de finesse pour se tirer d'affaire. « Si l'on ne s'entraîne plus à ce type de manœuvre, le savoir se perdra. Comme celui des glaces et du gros temps », explique le commandant tandis que ses troupes se répartissent sur le pont.

Une voile carrée est décarguée sur le mât avant, une autre à demie offerte aux vents et doucement, la coque blanche s'écarte du quai. Très vite, elle s'habille d'autres voiles, puis s'éloigne entre les montagnes bleues de la Terre de Feu. L'Europa fait route vers le Cap Horn, puis les Shetland du Sud et la péninsule Antarctique.

Écouter les icebergs, observer les baleines

Trente-cinq mille visiteurs s'offrent chaque année un voyage jusqu'au continent blanc. Si certains embarquent à bord de la poignée de voiliers modernes proposant des charters dans l'archipel du Cap Horn et jusqu'à la péninsule antarctique, la plupart frôlent les glaciers à bord de grands navires de croisière. L'Europa est l'une des dernières cathédrales de toile à pratiquer ces latitudes à l'ancienne. Un plaisir esthétique rare, doublé d'un apprentissage unique de la manœuvre des phares carrés dans des conditions musclées.

Car à bord du trois mâts, les concessions sont ciblées. Elles visent le confort et la sécurité : l'équipe hollandaise menée par Klaas Gaastra, capitaine historique du projet de réhabilitation de ce bateau phare du début du XXe siècle ne lésine ni sur les équipements ni sur l'entretien, irréprochable. Le chauffage est parfait, les cabines confortables dotées de salles de bain privées et la cuisine soignée. Sur le pont en revanche, on ne transige pas avec la tradition : la veille au bossoir est assurée jour et nuit, les passagers se relaient à la barre sans discontinuer et pour mouiller, appareiller, tailler de la route ou passer les coups de chien, la voile est de rigueur.

Elle exige de tous de l'endurance et de la bonne volonté, car ces mers là ne se laissent pas traverser sans montrer les dents. Mais quelle récompense, quand, après des heures d'efforts, on s'installe dans les mâts pour écouter icebergs et glaciers goutter, crisser, craquer ou se fendre... Tandis que les baleines accompagnent le navire que frôlent les albatros.


Infos : www.barkeuropa.com
Pratique : La présence de navires en Antarctique pose des questions de pollution et induit des risques de contamination par des espèces extérieures. La fréquentation des eaux situées au sud du 60° Sud est strictement réglementée et les activités touristiques encadrées par l'IAATO (l'association internationale des tours opérateurs antarctiques). Voir :
http://iaato.org/home


A lire aussi :
Le crâne d’un monstre marin légendaire découvert en Antarctique
Vidéo : le pianiste Ludovico Einaudi joue sur la banquise pour promouvoir sa protection


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction