Les Rias, atout charme de la Galice

Samedi 24 septembre 2016 à 07h13

Mots clés : ,

Connue dans le monde entier pour sa capitale, Saint-Jacques-de-Compostelle, ultime étape des pèlerins du chemin de Saint-Jacques, la verte Galice attire également les visiteurs pour son cadre naturel et ses Rias qui donnent à son littoral un caractère bien particulier.


Ria de Muros @wikimedia

Baignée par la mer Cantabrique et l’océan Atlantique, la côte galicienne se distingue du reste du littoral ibérique par la présence de Rias, des bras de mer aux origines diverses pénétrant dans le continent, que l’on peut découvrir à toutes les saisons. Si la création de certaines, à l’instar des Rias Baixas, a été favorisée par l’existence d’un réseau important de fractures d’effondrement qui ont facilité la pénétration de la mer à l’intérieur des terres, d’autres correspondent à la partie inférieure d’anciennes vallées fluviales inondées ou encore à d’anciennes fosses tectoniques. La diversité des roches, qu’elles soient granitiques, ardoiseuses ou schisteuses offre une tonalité différente au bord de mer en fonction des saisons ou de l’heure de la journée, proposant aux visiteurs une vaste palette de paysages naturels singuliers. Les Rias Baixas, qui s’étendent de Bayonne au Cap Finisterre, sont les plus visitées.

Les Rias Baixas
Composées des Rias de Vigo, de Pontevedra, d’Arousa et de Muros e Noia, les Rias Baixas sont les plus grandes de Galice, mais également les plus visitées, pour la beauté de leurs paysages, leurs châteaux forts, leurs églises romanes, gothiques ou baroques, leurs musées tels que ceux de Vigo ou encore les fêtes et pèlerinages qui ponctuent l’année et notamment la période estivale.
Bordée par la Serra do Borbanza au Nord et par les terres plates d’O Salnés au Sud, la Ria d‘Arousa, plus rectangulaire que ses voisines, est la plus étendue des Rias Baixas. Son profil sinueux favorise l’existence d’une multitude de criques et de péninsules qui ont permis l’établissement de nombreux bourgs marins comme Ribeira, Boiro ou Vilanova, mais également d’îles et îlots intérieurs, dont l’île de Cortega, résidence du Roi Alphonse XIII au XXe siècle. Réputée pour son poisson et ses fruits de mer ou encore pour le Parc Naturel de Corrubedo, la région l’est aussi pour ses vins, dont l’Albariño, un vin blanc qui fait partie des meilleurs vins espagnols. À ne pas manquer côté terre le bourg aristocratique de Cambados, le manoir des Figueroa et son église San Benito du XVIe siècle, ou encore la petite ville seigneuriale de Pobra do Caramiñal et sa forteresse médiévale du XIIIe La Torre Xunqueira.

S’étirant du Nord-Ouest au Nord-Est, la Ria de Vigo devient de plus en plus étroite à mesure qu’elle s’enfonce dans les terres avant de s’ouvrir à nouveau sur l’Anse de San Simon et l’île éponyme, qu’une langue sablonneuse relie au continent à marée basse. À l’entrée de la Ria de Vigo, les îles Cíes, qui la protègent des fortes tempêtes atlantiques, proposent aux visiteurs des paysages variés. Vers l’intérieur, le relief s’adoucit et les pentes sont faibles, ce qui favorise les belles plages de sable parsemées de coquillages, tandis que du côté du Ponant, la côte sauvage est inaccessible. Ses falaises trouées de niches et de grottes abritent une riche faune. Côté terre, le port de Vigo offre à la découverte de superbes parcs, des musées, des plages, ou encore le petit quartier de pêcheurs d’O Berbés, en voie de réhabilitation.

Caractérisée par les roches granitiques qui la parsèment, la Ria de Muros e Noia propose un beau contraste entre son secteur septentrional accidenté et son secteur méridional, plus rectiligne et plus ouvert. Parmi les points d’intérêt de cette Ria, Mont Louro, situé près de Muros, qui se distingue par une étendue de formes géométriques dessinées à flancs de montagne. À ses pieds, on découvre une des plus belles lagunes côtières de Galice jouxtant une étendue sablonneuse couverte de dunes. De son côté, la Ria de Pontavedra, fait le bonheur des amateurs d’art et d’histoire. À Pontevedra, ville principale de la province, les visiteurs découvrent de belles églises comme les ruines de Santo Domingo, San Francisco, Santa Maria la Mayor ou encore le musée provincial, le plus visité de Galice. La beauté des plages fait écho à celle des paysages, à commencer par la plage d’A Lanzada, une étendue de sable de 4 km, où la régénération du système dunaire a favorisé la survie d’une des plus belles plages de Galice.


A lire aussi :
Ces merveilles européennes à découvrir
L'indispensable pour une croisière en Espagne et au Portugal


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Recevez la newsletter tous les jeudis